L’heure est enfin venue d’une science qui cherche à comprendre les émotions positives, à construire et renforcer nos forces et nos vertus et à fournir des orientations pour découvrir ce qu’Aristote appelait la « vie bonne »

Martin Seligman

Etre heureux, ça s’apprend

Chrisophe André & Martin Seligman – La psychologie positive

La psychologie positive est un courant de recherche scientifique en psychologie, initié par Martin Seligman en 1988.

Traditionnellement, l’un des principaux objectifs de la psychologie est de soulager la souffrance humaine. La psychologie positive quant à elle, étudie « les conditions et processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des gens, des groupes et des institutions. » S. Gable, J. Haidt (2005).

Ce domaine d’étude part donc du principe que les gens veulent cultiver la meilleure version d’eux-mêmes et vivre une vie significative. Qu’ils veulent développer leurs capacités d’amour et de compassion, de créativité et de curiosité, de travail et de résilience, et d’intégrité et de sagesse.

Le modèle PERMA ou théorie du Bien-être

Le modèle PERMA présenté ci-dessous est le fondement de l’accompagnement Goodly life.

En fonction de vos besoins et de vos envies, nous reprendrons l’un ou plusieurs des 5 points fondamentaux énoncés par Martin Seligman pour atteindre un épanouissement et un bien-être durables. Ensemble nous fixerons des objectifs clairs, précis et mesurables pour vous permettre de vous sentir mieux dans votre vie quotidienne.

Qu’est-ce que l’épanouissement humain et qu’est-ce qui le rend possible ? Pour répondre à ces questions, le Dr Martin Seligman a construit la théorie du bien-être PERMA . Selon lui, cinq éléments de base permettent de s’épanouir : les émotions positives, l’engagement, les relations, le sens et l’accomplissement.

  • Les émotions positives : l’objectif étant d’accroître vos émotions positives ressenties au sujet du passé (ex : la gratitude et le pardon), du présent (en savourant les plaisirs physiques et la pleine conscience) et celles au sujet de l’avenir (en suscitant l’espoir et l’optimisme).
  • L’engagement : L’engagement est une expérience dans laquelle vous déployiez pleinement vos compétences, vos forces et votre attention pour une tâche difficile. Selon Mihaly Csikszentmihalyi, cela produit une expérience appelée « flux » qui est si gratifiante que vous êtes prêts à le faire pour vous-mêmes, plutôt que pour ce que vous en retirez. L’activité est votre propre récompense. Le flux est expérimenté lorsque vos compétences sont tout simplement suffisantes pour mener à bien une activité difficile, lorsque vous poursuivez un objectif clair et que vous avez un feed-back immédiat sur les progrès accomplis vers l’objectif. Dans une telle activité, la concentration est entièrement absorbée dans le moment présent, la conscience de soi disparaît, et la perception du temps est déformée. Vous avez l’impression par exemple que le temps s’est arrêté.
  • Les relations : Les relations sont essentielles au bien-être. Les expériences qui contribuent au bien-être sont souvent amplifiées par vos relations. Le soutien et les liens avec les autres sont l’un des meilleurs antidotes aux « dépressions » de la vie et une façon fiable de se sentir mieux. La recherche montre que le fait de faire des actes de bonté pour les autres produit une augmentation du bien-être.
  • Le sens (but) : agir pour quelque chose de plus grand que vous-même. C’est la raison qui vous anime et qui vous permet de continuer d’avancer malgré les difficultés. Il existe diverses valeurs et institutions sociétales qui poussent les individus à agir : la religion, la famille, la science, la politique, les organisations de travail, la justice, la communauté, les causes sociales entre autres…
  • Accomplissements (réussites) : les individus recherchent en général la réalisation, la compétence, le succès et la maîtrise dans différents domaines tels que le travail, les sports, les jeux, les passe-temps pour se sentir bien et être heureux.

Source : Université de Pennsylvanie